X - Fermer

Café : Grand débat Démocratie et Citoyenneté

SAINT-JULIEN EN GENEVOIS - L'Arande
Lundi 11 février 2019 20:00

Synthèse  du débat

1 VIE INSTITUTIONNELLE ET DÉMOCRATIQUE

QUESTION 1 : Le maire et le député pour autant qu’ils soient accessibles et présents sur le terrain.

QUESTION 2 : oui pour donner plus de place aux associations et corps intermédiaires après une solide formation

QUESTION 3 : il faut repenser en totalité le système pour que le citoyen se sente partie prenante de la chose publique. Pour cela les mesures sont :

Séparation des pouvoirs exécutif et législatif.

Election des instances législatives à la proportionnelle ou tout au moins avec une dose de proportionnelle bien supérieure à l’existante.

QUESTION 4 : accord pour un non cumul des mandat ou tout au moins pour qu’un élu national ne puisse être que dans le législatif dune autre assemblée et jamais dans l’exécutif.

QUESTION 5  et 6: proportionnelle intégrale ou très majoritaire pour les législatifs.

QUESTION 7 : pour certains réduction d’un tiers avec ajustements à la baisse des émoluments. Maintien de 2 chambres. Pour d’autres le nombre importe moins que le mode d’élection et le rôle.

QUESTION 8 : inciter à la participation aux élections

QUESTION 9 : plutôt Non sauf quelques avis contraires de jeunes de l’assistance

QUESTION 10 : oui pour tous les participants.

QUESTION 11 et 12 : - au niveau national : oui au referendum mais dans un cadre bien défini sur le contenu et les objectifs.   - au niveau local : oui sans réserve pour des referenda.

QUESTION 13 : le referendum d’initiative partagé n’a d’intérêt que si les conditions de lancement sont réalistes avec moins de signatures nécessaires.

QUESTION 14 : le tirage au sort de citoyens est peut-être possible mais à condition de bien définir leur rôle dans les institutions et la valeur de leur avis.

QUESTION 15 : le rôle actuel de la cour des comptes est suffisant

QUESTION 16 : le rôle du CESE pourrait être renforcé en lui donnant le droit de déposer des amendements aux propositions de loi.

QUESTION COMPLEMENTAIRE : la subsidiarité doit être respectée à tous les niveaux car actuellement des services de proximité (transport scolaire par exemple) sont gérés à un niveau trop éloigné d’où inefficacité et mauvais service .

2 VIE CITOYENNE

QUESTIONS 17 et 18 : la loi de 1905 bien appliquée suffit à condition que toutes les religions aient une même organisation vis à vis de l’Etat. Une meilleure connaissance des religions à l’école serait importante.

QUESTION 19 : le rôle de formation de l’école doit être renforcé et ne pas enlever à la justice ses compétences. Faciliter la vie associative en diminuant les complexités administratives et les risques financiers.

QUESTION 20 : organiser une journée citoyenne dans une association, un service de secours ou citoyen.

QUESTION 21 : Apprendre le Respect d’autrui, la solidarité, la tolérance, l’empathie, la bienveillance au niveau local en particulier.

QUESTION 22  et 23 : rôle de l’éducation parentale puis nationale et valoriser les engagements citoyens (pompiers par exemple) par un bonus dans le parcours professionnel. Autoriser les associations à utiliser des compétences non encore engagées dans la vie professionnelle.

QUESTION 24 : La violence routière, la saleté des espaces publics, les agressions verbales

QUESTION 25 et 26 : pour les pouvoirs publics, montrer l’exemple et faire respecter la loi ; Pour tous exemplarité et dialogue.

QUESTION 27 : le racisme (en particulier à l’embauche), le sexisme, la discrimination sociale : dont la pauvreté, le chômage, le vieillissement, le handicap.


QUESTION 28 : utiliser les médias dans des campagnes de sensibilisation, Créer un service civique de plusieurs mois pour brasser les catégories sociales, faciliter la rencontre et une appréhension différente de la différence. Renforcer le soutien aux associations.


https://www.facebook.com/universitepopulaire.vuache